Adrien découvre le théâtre à l'âge de 10 ans et la guitare 5 ans plus tard. Depuis lors, il n'a cessé de se verser dans ces deux passions en parallèle et s'est également formé à la technique en son et en lumières.

 

 

Avide d'apprendre, il suivra plusieurs cours de théâtre en parallèle pendant plusieurs années et arrivé à Rouen en 2003 pour ses études, il passera par la Dégremont-Lacombe Compagnie, le Safran Collectif et l'option Théâtre en Anglais de l'université avant de rejoindre en 2008 la troupe Still Kiddin', également pour des spectacles en anglais.

Depuis 2007 il est l'un des guitaristes du groupe de Cybermetal Noein, « fer de lance de la scène metal Rouennaise », étant arrivé 2ème à un concours international de groupes en Allemagne au festival Wacken Open Air en 2011, groupe résidant de la Gare aux Musiques à Louviers la même année et soutenu par le Réseau de Musiques Actuelles de Haute-Normandie depuis 2012. Noein a sorti un EP, « The Initial Tale »,en 2010 et un album, « Infection – Erasure - Replacement », en 2013, les deux étant basés sur le concept d'une histoire de science-fiction futuriste. Un nouvel EP est prévu pour le premier semestre 2016.

 

En 2011 il accompagne « Madame Marguerite » de l'Echo du Robec en Avignon et à Paris et fait la rencontre de Dominique Flau-Chambrier, directrice artistique du « Théâtre à la Renverse » qu'Adrien intègre en tant que comédien, notamment pour un spectacle de nouvelles de Maupassant adressé aux collégien dans le cadre du CRED.

 

Il travaille pendant la saison 2013-2014 en tant que régisseur au Théâtre du P'tit Ouest, année pendant laquelle il se forme autant que possible à la technique en son et en lumière.

 

Il est également comédien et technicien pour la comagnie « 1 train en cache 1 autre » dirigée par Hélène Cabot et Lydie Gaborit ou encore le collectif d'artistes « Commune Idée » avec lesquelles il fait des interventions en théâtre-forum, notamment au CHU de Rouen et rejoins parfois l'équipe de tournage de la réalisatrice et photographe rouennaise Elvire.

 

En 2014, il rejoint  Louis-Marie Zaccaron-Barthe sur la création du spectacle « Est-ce qu'un coq coupé en deux ça cocoricote toujours ? » sous le regarde bienveillant de Marie-Hélène Garnier. C'est une nouvelle façon de travailler qui mêle désormais les deux passions d'Adrien : la création d'un accompagnement musical au conte, puisant tant dans de douces mélodies que dans des riffs agressifs en y parsemant une pincée d'effets sonores issus d'expérimentations autour de l'instrument.

Adrien Leboulanger

Conventionnée par 

Soutenue par