Louis-Marie Zaccaron-Barthe

Louis-Marie collecte sur les chemins empruntés

les contes, les galets, les épines, les écorces et les fleurs :

paroles douces des fleurs ou paroles violentes des épines et des pierres qu’il aime raconter. 


 

Son territoire d’histoires est celui de la Méditerranée,

il adosse son répertoire aux mythes des «Métamorphoses» d’OVIDE,

avec un travail proposé en duo à la one-woman-band Tallisker, c’est le duo contes et musique intitulé «Ces arbres qui marchent», sous le regard d’Ulrich N’Toyo. Louis-Marie propose en collèges des parcours CRED autour de ces histoires («Conter la littérature patrimoniale»).

 

Formé à l’art des contes

auprès d’Eugène Guignon, Catherine Zarcate, Guillaume Alix, Sylvie Delom, Claire Garrigue, Aimée de la Salle et François Godard, Louis-Marie fait partie depuis 2012 de l’atelier professionnel de conteurs Fahrenheit 451 dirigé par le conteur d’épopées Bruno de la Salle. Dans cet atelier, Louis-Marie a ouvert plusieurs chantiers sur «L’épopée de Gilgamesh», «Le Vicomte pourfendu» d’Italo Calvino, et il explore à présent le mythe d’Orphée et Eurydice pour une création en 2016-2017. 

 

Louis-Marie conte souvent en musique avec Tallisker, Adrien Leboulanger ou Dominique Lafontaine pour ses «Contes émerveillés».

 

Récemment il a travaillé sous la direction de Marie-Hélène Garnier pour sa nouvelle création à destination des primaires avec le guitariste métalleux Adrien Leboulanger : «Est-ce qu’un coq coupé en deux ça cocoricote toujours ? ».

Artiste associé

de 2013 à 2016 

Conventionnée par 

Soutenue par