co-jumelage avec la compagnie Mumbo Jumbo 

 

Présentation de l'action :
Objectifs de l'action :
Sensibiliser les apprenants aux pratiques collaboratives professionnelles, personnelles, culturelles, sociales et numériques
Développer des connaissances, capacités et attitudes du socle commun de compétences, en transmettant des savoirs culturels, artistiques et numériques
Faciliter l’apprentissage et l’expérimentation de la démocratie et de la citoyenneté en privilégiant l’ouverture sur le monde et ses différences

Afin de penser l’iFA de demain, il nous faut le concevoir dans un aspect plurifonctionnel. En effet,nous ne pouvons le définir uniquement comme un espace d’apprentissage, mais devons prendre aussi en compte les fonctions sociales liées à ce lieu.
Les différentes notions d’espaces qui constituent l’IFA seront traitées de différentes manières indirectement ou directement à travers les différents supports d’expression que nous proposons aux apprentis d’investir. De quelles manières les apprentis perçoivent-ils l’espace dans lequel ils évoluent ? Quel est leur vision rêvée de l’IFA ? Commun réfléchir et penser un espace individuel et collectif ? Cette démarche inclut par ailleurs le personnel de l’IFA. Le projet s’inscrit dans la démarche culturelle de l’établissement et ne peut être déconnecté des autres enseignements. Des
passerelles seront donc réalisées entre les temps d’ateliers qui pourront servir de matière utilisable et appropriable par les formateurs dans leurs différents temps de cours.
Il s’agit d’une appropriation de l’espace qui est liée aux fonctions d’usage et de bien-être : un lieu vécu, partagé et imaginé.

Afin que chacun puisse explorer différents possibles d’expression, nous proposons trois
axes d’approche : manuel, théâtral et arts de la parole. En fonction des groupes et des
envies nous pourrons faire dialoguer ces formes entre-elles notamment à travers les
différents temps de présentation des travaux organisés au cours de l’année.
J.BRUNER a dit : « Il semble que le jeu donne à l'enfant la première et la plus cruciale
occasion de mettre en œuvre le courage de parler, de penser et peut-être d'être lui-même».
Selon lui, les situations de jeux sont des situations maximales d'apprentissage.
Les ateliers sont construits de manière à s’appuyer sur des méthodes d’éducation actives, qui permettent une alternance de pratiques d’activités, d’apports théoriques, de jeux, de mises en situation, de débats et constructions en petits et grands groupes.
Les participants sont les personnes agissantes de l’activité, la prise en compte de leurs
réalités, goûts, envies, états de corps et d’esprit du moment est nécessaire.

Conventionnée par 

Soutenue par